voyage humanitaire

02/09/2007 - Pays : Bénin - Imprimer ce message

Ma première expérience de voyage humanitaire...

Nous sommes en Mars 2007, en Martinique avec Cindysh, et on commence à se poser des questions sur notre avenir en Martinique. C'est à ce moment que l'on rencontre un vacancier qui nous parle de sa passion pour l'humanitaire et ses differentes expériences. L'association avec laquelle il est parti ne demande pas d'autres critères que d'avoir moins de 30 ans et d'avoir envie de découvrir et de s'investir dans une mission humanitaire... Ses récits nous donnent envie de tenter notre chance et c'est chose faite, début avril nos dossiers sont partis et en juin on apprend que nous avons été sélectionnées pour la mission du mois de septembre au Benin. Nous ne pouvons pas assister aux réunions de préparation, mais on sait que l'on part avec 4 autres filles. Pour ma part, je décide donc de mettre un terme à mon expérience martiniquaise debut aout.

 

Le 2 septembre 2007...

C'est le jour de départ, avec Cindysh on arrive à l'aéroport a 10h15, on fait connaissance avec tout le petit groupe, car le départ n'est prévu qu'à 13h30. Décollage a 14h, le voyage dure 6h avec air france, il fait nuit lorsque nous arrivons au Bénin.

Serge nous attend à l'aéroport, et la grande surprise, il n'a prévu qu'une voiture (type R21) pour nous emmener toutes les 6 avec nos nombreux bagages. Et je ne sais pas comment mais on arrive finalement à tout rentrer!

Ensuite, nous nous rendons compte de la mauvaise organisation car aucun hotel n'a été reservé donc on s'arrête à plusieurs avant d'en trouver un qui à 3 chambres de disponibles. (autre mauvaise surprise mon telephone ne capte pas, ca c'est un clin d'oeil a papa qui a evidemment angoissé jusqu'à mon appel!)

On a mangé dans un restaurant chinois puis Eugene (le frer de serge eric) nous a rejoinds pour nous accompagner a l'auberge de jeunesse qu'il venait de reserver.

Je dors dans la même chambre que cindysh, on a rigolé de la précarité de la chambre, mais on ne se rendait pas compte a ce moment la du luxe que c'était, il y avait des toilettes comme en France et une vraie douche même s'il n'y avait pas de pression ni d'eau chaude. 

 

 

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Copyright © Laëtitia titish Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.