Départ pour Madagascar

15/10/2010 - Pays : Madagascar - Imprimer ce message

Ca y est c'est le grand jour, Aurélie et son mari passent me chercher vers 11h. Décollage vers 14h. Après un atterrissage acrobatique, nous voila à Tamatave, il est 13h30 à Madagascar. Il fait super beau, on rentre dans l'aéroport, c'est le gros bazar, beaucoup d'agents de la douane sont présents pour nous distribuer les visas, ils nous demandent notre passeport, la durée de notre séjour, un tampon et c'est fait! Les visas sont gratuits jusqu'au 31 décembre, c'est une décision du ministère pour relancer le tourisme qui a chuté considérablement suite aux évênements politiques de 2009.

Ensuite on récupère nos valises, ici ils ouvrent toutes les valises, super! Michel nous attends à la sortie. Il nous emmène à l'hotel, on a l'impression d'être dans une suite impériale, rien a voir avec ce qui se passe dehors. La ville me rappelle un peu le Bénin, ces "boui-boui" au bord des routes où l'on vend un peu de tout. Les zems sont remplacés par des pousses pousses. Michel nous fait une visite guidée de la ville, ça devait être une très belle ville à l'époque de la colonisation, mais le manque d'entretien en fait une ville qui tombe en ruine.

Ensuite on va faire la connaissance de deux interprètes, elles ont 22 et 29 ans, elles ont l'air sympa.

Ensuite départ pour le resto, puis on va boire un verre dans un bar où il y a une soirée spéciale, j'ai l'impression d'être au milieu de la jet set de st gilles, on assiste a un concert, puis départ pour le pandora une boite de nuit. Contrairement à ce qu'on pourrait croire ce n'est pas un bon moment, c'est même difficile... Au début ca va, il n'y a pas beaucoup de monde, puis petit à petit les gens arrivent, jusqu'à ce que la boite soit remplie. Et là on voit tout de suite les jeunes filles malgaches aller vers les vazahas (les étrangers) avec qui elles espèrent passer la nuit en échange d'argent. C'est difficile pour nous d'assister à cette scène. On se retrouve vraiment confrontées à la misere, ces filles qui sont parfois très jeunes sont obligées de faire ça pour gagner de l'argent pour pouvoir nourrir leur famille. Ici il y a très peu de travail alors il faut se débrouiller pour trouver de l'argent.

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Copyright © Laëtitia titish Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.